Deutsch   English   Français   Italiano  
<64aff65b$0$3010$426a74cc@news.free.fr>

View for Bookmarking (what is this?)
Look up another Usenet article

Path: ...!news.mixmin.net!feeder1-2.proxad.net!proxad.net!feeder1-1.proxad.net!cleanfeed3-b.proxad.net!nnrp4-2.free.fr!not-for-mail
Subject: Re: =?UTF-8?B?RGUgbGEgcmVsYXRpdml0w6kgZGVzIGRpc3RhbmNlcw==?=
From: =?UTF-8?B?RnJhbsOnb2lzIEd1aWxsZXQ=?= <guillet.francois@wanadoo.fr>
References: <XsQK06WmG5UE8EA9eBhXPf3xb2A@jntp> <533598ba-ede7-47c6-ab86-df643e523597n@googlegroups.com> <u8mjmi$3asfi$1@dont-email.me> <DLards55SEpwIvGCvWdk-tcGzCg@jntp> <04ec28a2-d0bd-406e-916a-e17a533b95bcn@googlegroups.com>
Newsgroups: fr.sci.physique
X-Newsreader: MesNews/1.08.06.00
Date: Thu, 13 Jul 2023 15:04:27 +0200
MIME-Version: 1.0
X-Face: &W|6U/fRZhPQe.DoT9!N+FjhHe!St`rbs`!**{SIrH/$mU%*Fn![0tKa>3i2/VNC#)OS$je U5Y[[>{4Q-nf3p~%*~&=PX;icirfK\`3U9/6_2Rh%]kBJ=n"e|~+J!_Cehr=@qyLOx^(T[jC(Sqagk WU_Kp8lwP)i=Fjyf
Content-Type: text/plain; charset="utf-8"; format=flowed
Content-Transfer-Encoding: 8bit
Lines: 50
Message-ID: <64aff65b$0$3010$426a74cc@news.free.fr>
Organization: Guest of ProXad - France
NNTP-Posting-Date: 13 Jul 2023 15:04:27 CEST
NNTP-Posting-Host: 90.105.147.124
X-Trace: 1689253467 news-3.free.fr 3010 90.105.147.124:53237
X-Complaints-To: abuse@proxad.net
Bytes: 3885

Richard Verret a écrit :
....
> Votre raisonnement pour les référentiels est le même que celui de Hachel pour 
> les positions dans un référentiel. Soit le phénomène est réel, soit il est 
> observationnel.  S’il est réel comme vous semblez le dire tous les deux, 
> alors la période réelle Tr d’un pendule est telle que, Tr > T’r et T’r > Tr, 
> ce qui est impossible. S’il est dû à l’observation alors To > T’r et T’r > 
> To, ce qui ne prouve nullement que Tr # T’r.  

Mais si, c'est possible. C'est que vous ne comparez pas la même chose. 
Il ne suffit pas de donner le même nom de variable "Tr" ou "Tr'" 
pourqu'il qualifie la même donnée physique.

> Au contraire, comme on peut 
> considérer alternativement chaque référentiel comme immobile, il est clair 
> que les périodes réelles sont égales, 

Il est clair qu'en mesurant la période de l'horloge avec l'horloge 
elle-même, c'est sûr, ça va concorder, et concorder aussi avec 
n'importe quelle horloge se mesurant elle-même :-).
Et alors ?

Vous avez constaté trivialement que deux observations de deux réalités 
similaires, faites par deux observateurs, donne le même résultat. Quel 
exploit ! La relativité ne dit pas le contraire.

Mais vous concluez de façon erronée comme si cette réalité était unique 
alors qu'il y en a deux !
La réalité, c'est ce sur quoi peuvent s'accorder tous les observateurs 
observant le même phénomène. Or si un observateur observe le phénomène 
local à l'autre, il ne mesure pas la même chose. Pourquoi voudriez-vous 
que cette mesure-là mesure moins une "réalité" que l'autre ? A partir 
du moment où l'on mesure, c'est qu'on accède au "réel".

> c’est d’ailleurs ce que dit la théorie 
> de la relativité: invariance des durées propres; T’r = Tr. Le temps est 
> absolu d’après cette théorie. 

Les deux périodes sont tout autant réelles l'une que l'autre mais pour 
pouvoir les comparer, ce que vous faites implicitement en apposant "Tr > 
T’r" et "T’r > Tr", il faut les ramener dans un référentiel commun, ce 
que vous ne faites pas, et ce que sait faire la relativité.

Si vous voulez faire un pas pour comprendre, répondez donc aux 
objections qu'on vous fait, comme sur l'expérience d'une horloge qu'on 
a déplacé puis ramener près d'une horloge fixe identique.
Le décalage prouve indubitablement que la "réalité" n'est pas cette  
simplification outrancière sortie de votre imagination, comme un 
battement d'horloge vu localement.
Votre conception de la réalité n'est tout simplement pas la réalité.